Skip to Content

Voila c’est fini !

Par

 

Un mois de course, pas ou très peu de repos et on termine pile dans nos objectifs. Même si j’avais déjà fait le Tour pas mal de fois, cette fois-ci c’était particulier. Le rôle de chef de projet était nouveau pour moi, je découvrais et j’en suis ravi. J’ai appris beaucoup de choses, sur moi, sur la gestion d’un groupe, sur les rapports humains . Ce n’est pas toujours facile de vivre en communauté pendant un mois, à terre et en mer. Il faut parfois mettre ses petites habitudes de côté, faire attention à se que chacun se sente respecté, écouté quand il a besoin et remonté quand il a un coup de mou. Nous avons vécu des moments super, d’autres moins drôles mais c’est le jeu d’un mois de course. Au final le contrat est rempli avec cette troisième place et on sera là l’année prochaine pour faire mieux… gagner ! En attendant, je suis de retour en Bretagne, pour une petite pause méritée. Merci à tous pour vos messages et à très bientôt sur l’eau

Allez l’OM !

Par

 

Enfin une victoire! On l’attendait depuis un moment parce que dernièrement ce n’était pas la fête. On a eu un vrai manque de réussite depuis quelques temps et c’est bien de pouvoir inverser la tendance. On a donc accroché une victoire à Marseille. Dimitri Deruelle, notre marseillais à nous, avait hâte de rentrer chez lui. C’est toujours plus facile pour des  Bretons, d’avoir à bord quelqu’un qui connait le coin, les pièges et qui sait où aller. Il nous a fait ça au top et derrière on a tous savouré cette victoire. Le seul souci, c’est qu’à un moment donné, pendant l’étape, la nuit, on a parié que si on gagnait, on devenait supporters de l’OM. Dimitri a un peu insisté et sur le moment on a plongé. Bon maintenant on y est. Je ne sais pas combien de temps ça va durer, mais pour le moment, je dis "Allez l’OM"! Suite de programme demain avec des "banane" avant la Seyne sur Mer pour la finale. On a toujours notre place sur le podium et on veut la garder! Allez les Bretons!!!
Nico

A fond jusqu’au bout !

Par

 

Après le grutage, le transfert, la remise à l’eau, les réglages, l’installation en Med et l’arrivée des nouveaux équipiers, on a enfin refait du bateau aujourd’hui à Gruissan. On a attendu longtemps que le vent se calme et quand on est parti sur l’eau, autant dire qu’on manqué de réussite. 12ème à l’arrivée, on n’avait jamais fait ça encore… On est parti du mauvais côté et on a payé. Le positif c’est qu’on enlève des manches. Mais on sait aussi qu’en Med ça distribue dans tous les sens, que c’est compliqué pour tout le monde et que rien n’est acquis. On est toujours troisième même si j’ai bien cru que BAE Systems allait nous passer. Ca va être compliqué, va falloir se battre et avec le rythme depuis le début, la fatigue est là. Mais pas question de lâcher. L’ambiance est toujours au top et tout le monde est motivé pour tout donner. A fond jusqu’au bout. On verra bien mais on se dit que ça va être chaud pour tout le monde !
A plus
 
Nico

On taille la route

Par

 

Fin de l’Atlantique aujourd’hui et le moral remonte ! Sur les deux "banane",  on en gagne une et on fait 5 sur l’autre. Ca nous a fait plaisir et c’était bien pour Gilles Favennec , Christian Ponthieu et Marie Lumeau qui arrêtent le Tour ici. C’est toujours bizarre quand il y a des changements. Mais on récupère en Méditerranée, Thierry Briend et Greg Evrard. On a hâte de les retrouver. En attendant, on a gruté le bateau, démâté et tout préparé pour prendre la route. Avec Joseph nous allons tracter le bateau vers Gruissan entre ce soir et demain. On va essayer de se faire ça doucement mais surement. C’est toujours un peu le grand chambardement ce ralliement vers le Sud. Ca fait longtemps qu’on n’a pas fait de gros trajet en voiture. En attendant, je suis content de ce qu’on a fait depuis Dunkerque, même si on a fait des erreurs. On apprend ! L’ambiance est vraiment bonne, tout le monde y met du sien pour que ça se passe bien. Notre objectif de début de saison c’était le podium du Tour. Pour l’instant on y est et on a même eu le spi rouge pendant un moment. Maintenant il va falloir se battre pour garder cette place. Rendez-vous en Med !
 
Nico

Journée off

Par

 

Ralliement pour tout le monde aujourd’hui. Fini la Bretagne, on trace la route au Sud. Mais pour une fois, c’est par la route que j’ai fait l’étape et Christian Ponthieu a pris la barre. C’est long un Tour de France et même quand on est skipper, il faut savoir se mettre off de temps en temps. Pour souffler. On a choisi la journée à coeff 1 entre Vannes et Pornic pour se poser avec Joseph Brault qui est, comme moi, sur le pont depuis la réception du M34. On avait besoin de cette journée pour dormir, avoir un peu de temps à nous, pour recharger les batteries. Maintenant c’est fait, on est à l’attaque pour demain. On est quand même un peu fâché Joseph et moi parce que les navigants qui se sont levés plus tôt que nous ont englouti toute la mousse au chocolat au p’tit dej… C’est pas sympa les gars! On va se venger…
 
Demain "banane" et ralliement vers Royan à suivre. Une grosse journée. Ca repart à bloc!
 
Nico

A domicile

Par

 

On est de retour en Bretagne depuis mardi matin. A St Quay Portrieux, un coin qu’on connait bien. En Figaro, en Mumm 30, en solitaire, en équipage… on a tous souvent tiré des bords ici ! On aurait aimé mieux faire sur la première grande étape, on est un peu déçu forcément. On veut toujours être en tête à la maison alors on va essayer de faire mieux sur la prochaine. C’est demain justement. On part sur un tour de Bretagne en direction de Vannes. On va tout de suite passer devant chez moi, Plougasnou, ça va forcément nous motiver encore plus. Derrière c’est compliqué on le sait mais il va y avoir des coups à jouer et puis à l’arrivée on sera encore attendu, par nos partenaires, nos amis. C’était déjà le cas ici. J’ai eu la visite de mon frère. Gilles était chez ses grands parents. Anthony chez sa maman. C’est bien aussi de sortir la tête du Tour de temps en temps. Mais il est temps de s’y remettre, demain on a rendez-vous avec un gros morceau !
On tâchera de ne pas faire attendre Vannes!
Nico

Après l’effort, le réconfort !

Par

 

Une grande étape sympa mais entachée par les algues! On a fait de bonnes choses mais pas profité de nos efforts pour cause de manque de speed avec les algues dans les appendices…
On a réussi à dormir mais j’ai eu froid car je ne me suis pas assez couvert, pas malin ! Arrivé à Saint-Quay-Portrieux, je suis allé dormir chez les grand parents. J’ai déjà vu les oncles, un était sur l’eau ce matin, l’autre viendra demain… C’est sympa !
 
J’ai eu mon steak frites, mon chocolat avec le café , un coq en pâte …
Gilles Favennec, équipier Bretagne – Crédit Mutuel Elite

Spi rouge !

Par

 

Depuis hier et notre arrivée à Dieppe, le spi rouge est à bord de Bretagne – Crédit Mutuel Elite. Le spi rouge sur le Tour Voile, c’est comme le maillot jaune en vélo, ça veut dire qu’on est en tête au classement provisoire. Ca fait toujours plaisir, mais ca se joue tellement à rien et ça distribue tellement qu’il ne faut surtout pas s’emballer. En attendant, on a navigué aujourd’hui avec ce nouveau spi. Pas facile, parce qu’on s’était habitué à l’autre, on avait pris nos marques. Avantage ou inconvénient, allez savoir ! En tous les cas, la journée a été bizarre. Trois manches, toutes différentes, avec des bascules de vent, de courant. C’est beau les falaises de Dieppe mais ça complique un peu les choses parfois. Demain, encore une banane ou deux et puis une petite sieste avant le premier gros morceau. On rentre à la maison, avec le spi rouge ou pas, on verra bien. Mais va falloir faire ça bien !
 
Nico

La pression

Par

 

La pression, c’est un mot que l’on utilise à toutes les sauces ici sur le Tour de France à la voile! Le soir avant dîner  "veux-tu une petite pression?", sur l’eau en stratégie "où est la pression?", de nouveau  à terre, ne pas avoir la pression ! 
En ce qui me concerne, aujourd’hui je l’ai la pression ! Je me suis blessé au genou, et j’ai peur de ne pas être au niveau de l’équipe, de handicaper cette belle équipe pure beurre. J’ai aussi un peu peur que l’équipe ressente la pression de notre deuxième place au général en allant sur l’eau demain. 
La gestion de la pression est un sujet intéressant pour tous les sportifs. Il faut savoir dealer avec elle, faire des compromis avec elle, savoir l’utiliser… Plus je vieilli et plus j’ai l’impression de l’apprivoiser et pourtant elle me semble indomptable…
On verra bien demain…
Sinon, je suis fier de notre groupe. On navigue bien, on a encore des voies de progrès, ce qui est une bonne nouvelle. On a des individualités différentes qui se mêlent bien… 
 
Finalement, un solitaire comme Nico est plutôt bon pour créer un groupe humain ( avec des hauts, des bas et des ajustements nécessaires…) en plus de ses qualités véliques . C’est une science de souffler le froid quand l’euphorie est là et de souffler le chaud dans les moments difficiles…
 
Gilles Favennec, équipier du M34 Bretagne – Crédit Mutuel Elite

Résumé d’une belle journée

Par

 

Beau temps sur Calais, heureusement parce que déjà que ça n’est pas très joli, si en plus il faisait gris…. 
Un vent d’une dizaine de nœuds mollissant de secteur Nord nous a permis de courir deux manches devant le port de Calais. Avec un fort courant traversier d’au moins 2 nœuds!!! et du clapot s’atténuant avec la baisse du vent (conditions idylliques!)
Avec deux très beaux départs de Nico, on a été dans le match dés le début de ces deux parcours. Ensuite, Christian (Ponthieu, tacticien du bord) était bien inspiré et nous avions une bonne vitesse. Du coup, ça s’est plutôt bien passé. Les bords de portant étaient relativement stressant avec la pression des adversaires juste derrière. Le courant modifiait pas mal le cadre du parcours et l’ajustement des layline étaient important.
Le dernier parcours a été légèrement raccourci en distance, en raison d’un vent très mollissant et d’un horaire de retour au port dicté par le seuil et la marée descendante.
Du coup, très bonne journée pour l’équipage avec deux manches de second (on va peut être avoir le droit à la mousse au chocolat!!!). Ca nous permet de prendre la deuxième place du classement général provisoire.
 
A bientôt 
 
Tom
 
Thomas Rouxel, équipier de Nicolas Troussel et skipper du Figaro Bénéteau Bretagne – Crédit Mutuel Performance