Skip to Content

Un ralliement presque rigolo

Par

Bonjour à tous !

Un parcours de ralliement presque rigolo. Cela avait plutôt bien commencé, avec une bouée de dégagement dans un vent léger puis un début de bord au portant. Là, les figaristes du bord ont encore fait merveille. C’est rigolo de naviguer avec eux ! Christopher (Pratt) voulait rester au plus prés de la route pour gagner le plus possible dans l’Ouest mais la flotte qui était en tribord s’en éloignait un peu. Du coup Nico demande à Christopher s’il veut empanner ! Ben oui ! Hop on empanne, 5 mn après on est en tête de la flotte. Le vent mollit et en "deux deux" l’ancre est prête à être jetée, tout le monde ( sauf moi !) regarde la vitesse GPS, prêts à tout….

Finalement, le vent revient par le côté attendu – Est – , on est au reaching, au travers, en tête des deux paquets ! 

La seule erreur faite est un changement de génois qui s’est mal passé, enfin mal passé, on a dû bricoler car on a eu un problème technique ! Ensuite, au reaching, chevaux de bois. On n’a que pu subir la loi des Parigos qui ont la balle au reaching ! Mais on a compris notre erreur pour le réglage au travers. La prochaine étape,  si on fait encore du reaching, on va déboiter grave !

Cet aprem, après un déjeuner top de Fanch (François Lucas, cuisinier de l’équipe), on fait sieste et visite du musée de la dentelle ! La dernière fois que je suis venu ici, c’était pour le record Calais-Douvre-Calais en multi. Avec ma femme adorée on avait passé une fin de nuit dans le sas à bord d’un multi, en attendant l’ouverture…

 

la bise à tous 

 

Gillou

 

Gilles Favennec, équipier du M34 Bretagne – Crédit Mutuel Elite

 

 

Figaristes en force !

Par

 

Bonjour depuis la Belgique, Blankenberge exactement. A première vue ça a l’air pas mal. En tous les cas il y a avait du monde pour nous accueillir à l’arrivée du ralliement. C’est sympa quand les gens s’intéressent à notre sport. On termine deuxième du premier long parcours et il y a de quoi être plutôt content. On va vite et surtout, tout le monde bosse, sait ce qu’il a à faire. On a tout pour progresser ! D’après Gillou (Gilles Favennec), c’était une étape de figariste aujourd’hui… c’est pas faux ! Entre Thomas Rouxel à la gv, Anthony Marchand au foc, Christopher Pratt à la nav, moi à la barre, sans compte Gillou et Joseph Brault qui ont déjà fait la Solitaire, on était un peu en domination. A priori on n’a pas traumatisé les deux non-figaristes. Demain grosse journée avec des bananes et le départ pour Calais en soirée. Ca va commencer à enchaîner, et ce n’est que le début…

Nico

Enfin !

Par

 

Les journées passées à attendre alors qu’on est censé naviguer, il n’y a rien de pire pour moi. Alors forcément, ce matin tout le monde était content de pouvoir enfin partir sur l’eau. Après avoir attendu le thermique, on a pu courir deux bananes. On fait une manche de 7 et une manche de 5, avec de bonnes choses et d’autres à améliorer. L’avantage c’est qu’on sait ce qu’il faut travailler. On est content de cette première journée. A bord l’ambiance est top ! Et à terre aussi ! C’est sympa de voir que tout le monde s’entend bien. Ca rigole beaucoup le soir à table. Demain, on quitte Dunkerque pour la Belgique et le premier long parcours. 35 milles, avec des conditions normalement pas mal. Attention aux bancs de sable et au courant ! Et penser à mettre de la crème solaire, on avait un peu oublié avec la météo des premiers jours. Je ne connais pas Blankenberge, on va découvrir.
 
Nico

On strike !

Par

 

On strike ! Vis à vis des étrangers, notre beau pays est le pire au niveau des grèves ! Pourtant en nombre de jours perdus pour cause de grèves, on est derrière quelques pays ! Je ne me rappelle plus quel pays scandinave tiens la palme !
Ce matin on s’attendait à régater trois manches dans 25 nœuds. Finalement on a passé un pont puis on a attendu le bon vouloir de Dunkerquois en colère ! Pendant ce temps, on a attendu dans un port sympathique, avec Nico on a fait le tour des bateaux de croisière ! Il y a un cata blue 2 très bien. Sinon il y a un prototype pour faire le tour du monde dont le proprio est sympathique ! Il est venu discuter avec nous ! 
En fait, malgré tout une matinée sympathique où encore une fois Mr Troussel a pu transmettre son savoir. Cette fois-ci, ce n’était pas à un jeune mais à un plaisancier qui ne savait pas bien régler son pilote NKE !
Demain, on attaque à 7h30 par les écluses. Enfin, on va réessayer…
 
Gilles Favennec, membre de l’équipage Bretagne – Crédit Mutuel Elite

Pas de superstition sur le prologue !

Par

 

Une bonne première journée à Dunkerque avec du vent, du soleil. Tout le monde était content de passer en mode navigation. Avec quatre Warm Up, on a pu se rôder sur les départs. A suivre le prologue et l’envie de vérifier que tout fonctionne à bord. Après un départ dans le paquet de tête, on a enchaîné les bonnes manœuvres, la bonne vitesse, les bons placements et réussi à remonter les quelques bateaux qui étaient devant nous. Deuxième passage au vent, nous voilà en tête… jusqu’au bout. Conclusion, nous gagnons le prologue ! Certains disent que c’est une mauvaise idée, que si on gagne cette manche qui compte pour du beurre, on ne gagne pas le Tour. Moi j’ai juste envie de dire que ce résultat est bon pour le moral de tout le monde et qu’on va parler de nous.
Demain les choses sérieuses commencent et c’est là que ce sera important d’être devant. La nouvelle est tombée ce soir : nous sommes de pesée à 8h30. Du coup, tout le monde est monté sur la balance après le dîner. A nous huit nous ne devons pas dépasser 600 kg. Il faut faire attention, surtout que la cuisine de François, notre chef, est digne des meilleurs restaurants… c’est tentant ! Demain, ça régate et pour de bon, alors place à une bonne nuit de sommeil.
A demain pour la suite
 
Nico

C’est parti !

Par

 

C’est la dernière ligne droite avant le départ du Tour de France à la Voile. Un mois de course, quinze équipages, un nouveau bateau, un nouveau projet… le début d’une grande aventure. Notre équipe à terre – préparateur, logisticien, cuisinier – est en place à Dunkerque depuis lundi pour installer notre "camp de base" et veiller aux derniers réglages sur Bretagne – Crédit Mutuel Elite. Il nous reste maintenant à mettre le cap au Nord. Nous sommes sept à quitter Port-La-Forêt en ce mercredi pour être au complet là-haut dès ce soir. Régler les derniers détails, penser à ne rien oublier, se pencher sur la navigation, passer chez le coiffeur… le départ est toujours un moment un peu tendu. Dans deux semaines, nous serons de retour en Bretagne, mais en course pour deux étapes, à Saint-Quay-Portrieux et à Vannes. D’ici là, nous aurons disputé les premières courses à bord de notre M34. Skipper du bateau, je suis aussi chef de projet. Une première pour moi et un rôle qui me passionne. J’ai l’impression de faire un sport collectif et j’adore ça !
Il nous reste deux jours avant le départ et pas le temps de chômer. Dans l’équipe, il y a ceux en charge des inscriptions, de la signature des déclarations de départ, des briefings, de la navigation… chacun est responsable de quelque chose. Demain si tout va bien, si tout est prêt, nous ferons une dernière sortie d’entraînement. Vendredi à 10h30, ce sera le grand jour… J’ai hâte d’y être !
Nicolas Troussel